Partners

Service Prévention de la Ville de Mons, project leader. Wallonia

The Service de Prévention de la Ville de Mons has been an operator of Interreg programs since their begining in 1994, including once as a leader (Interreg IV). The team therefore knows well how the program works and its history. From an administrative point of view, the Prevention Service, which comes from a municipal administration, benefits from the support of his various services (contracts, human ressources, communication, etc.). Being part of a public adminisration provides guarantees in the administrative and financial management of the project.

In addition, it has been an active and an innovative structure in the field of health promotion and Harm Reduction in festive venues for many years. This long experience gives a recognition at local, regional and cross-border level.

Very active, the team is well established in local and regional related to drug use and health promotion networks.

The workers are trained in the specifics of the approach of drug users and benefit from continuous training in this matter in order to be up to date on the evolution of the ground.
The Interreg program is well known and integrated into the functioning of the team in Mons thanks to the projects carried out previously in partnership with Spiritek as part of the Interreg III and IV programming. In this context, the team participated in the creation and development of the Quality Nights (QN) label.

In 2011, this partnership received the “strategic project” award in the Interreg IV program.

VAD (Centre flamand d’expertise sur l’alcool et les autres drogues), Bruxelles.

VAD, le centre Flamand d’expertise sur l’alcool et les autres drogues, englobe la plupart des organisations Flamandes actives dans le domaine de la problématique de l’alcool, des drogues illégales, des substances psychoactives et des jeux de hasard.

Dans une optique de santé et de bien-être, le VAD a pour objectif d’augmenter les connaissances des Flamands en général et des professionnels en particulier, en termes de comportements à l’égard de l’alcool et des autres drogues.
Les piliers du VAD regroupent les actions suivantes: la dispense d’informations à travers entre autres de la “Druglijn”, l’étude et la recherche, la prévention, l’assistance aux personnes, la formation et la consultation des politiques publiques.

Le VAD est partenaire des pouvoirs publics flamands dans le cadre de la politique de prévention des problèmes d’alcool et de drogues.
Dans ce contexte le VAD a développé beaucoup d’expériences en tant qu’acteur dans plusieurs projets européens, comme le “Healthy Nightlife toolbox”.

Il est depuis plus de dix ans le partenaire de Breakline et Vitalsounds. Ces deux organisations sont à la base de Safe’n Sound, nouveau projet de prévention et réduction des risques en milieu festif en Flandre, géré à ce jour par le VAD.

Depuis quelques années, le VAD coordonne le projet Quality Nights en Flandre.

CAW Zuid West Vlaanderen (Centrum Algemeen Welzijnswerk) , Courtrai

Le CAW (centre d’aide social) soutient les personnes ayant des questions et des problèmes concernant leur bien-être (relationnels, personnels, financiers, administratifs, juridiques, matériels, de logement, familiaux,…). Chaque CAW a également une offre d’aide aux jeunes, connus sous le nom de JAC.

Le CAW collabore avec d’autres partenaires pour promouvoir le bien-être général dans sa zone et au-delà et construire une offre en première ligne avec eux.

Le CAW était la première instance dans la région à identifier le besoin d’une stratégie de prévention et de réduction des risques en milieux festifs. C’est l’une des raisons qui a poussé le CAW à créer l’organisation “Vitalsounds” (qui est à la base de Safe’n Sound), il y a plus de 10 ans.

Compte tenu de la présence sur le territoire Flamand d’un grand nombre de fêtards français et francophones, un projet Interreg a été développé en collaboration avec Spiritek de Lille.

Les années d’expérience du CAW avec ce projet et la collaboration avec des partenaires dans la région, sont d’une valeur indéniable. Sous la coordination du VAD, le CAW est le partenaire principal pour le projet Safe’n Sound en Flandre Occidentale.

CGG Eclips (Centrum voor Geestelijke Gezondheidszorg in de regio Groot-Gent), Gand

CGG Eclips (Centre de santé mentale de la Région du Grand Gand) s’occupe de dispenser des traitements spécialisés et ambulatoires à des enfants, jeunes, adultes et personnes âgées avec des sévères problèmes psychiques ou psychiatriques. De plus, le centre dispose d’une expertise particulière dans le domaine de la prévention des assuétudes (drogues, alcool) et du suicide.
En tant que partenaire du VAD, le CGG Eclips a des années d’expérience d’actions préventives dans un grand nombre de secteurs de la société.

En milieu festif le centre est impliqué dans le projet Quality Nights. Le CGG Eclips a collaboré plusieurs fois avec le CAW et est le partenaire fixe pour le projet Safe’n Sound en Flandre Orientale. Leur participation au projet garantit une implantation efficace du label Quality Bar dans l’arrondissement Gantois et la mise en place d’interventions de Safe’n Sound en Flandre Orientale.
Les CGG ont aussi beaucoup d’expérience dans le domaine de la formation des intermédiaires (professionnels et bénévoles), ce qui représente une plus-value pour la formation des e-bénévoles.

SPIRITEK, Lille

Spiritek est une association française créée en 1996 pour informer les usagers de drogues en milieux festifs sur les risques liés à leurs consommations et les stratégies pour les réduire.

L’association est agréée Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des Risques pour usagers de drogues et Consultation Jeunes Consommateurs.

Les objectifs de Spiritek sont la réduction des risques liés aux consommations de produits psychoactifs et aux pratiques festives ainsi que la promotion de la santé auprès des usagers de drogues.

L’association est basée à Lille et intervient dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Depuis 2002, Spiritek intervient aussi en Belgique en partenariat avec le SPVM dans le cadre des projets Interreg III et Interreg IV.

Depuis 2010, l’association travaille aussi en partenariat avec VitalSounds du CAW (devenu maintenant Safe’n’Sound) sur les territoires flamands dans le cadre du projet Interreg IV.

Par ailleurs, Spiritek est un opérateur local du label Quality Nights avec une trentaine d’établissements labélisés dans leur secteur.


Opérateurs associés

Free Clinic vzw, Anvers.

Free Clinic vzw se concentre depuis plus de 40 ans sur les citoyens les plus vulnérables. A cours des dernières décennies, l’opération a développé une offre de soins ambulatoires spécialisés pour les personnes souffrant de problèmes de dépendance aux drogues.

L’échange de seringues est une stratégie de Réduction des Risques qui se situe dans le domaine de la promotion à la santé et la prévention des maladies, pour les usagers qui s’injectent des drogues mais aussi pour la société en général.

Les comptoirs d’échange de seringues donnent de l’information sur des pratiques plus saines et augmentent la disponibilité/accessibilité au matériel d’injection stérile gratuit. Ils participent à la récupération du matériel d’injection usagé avec l’objectif de réduire/empêcher la transmission des IST et autres infections causées par le partage de matériel.

Grâce à une attitude ouverte, respectueuse et sans jugement, le personnel veut, à travers l’échange de matériel, développer et garder le contact et de soutient. L’échange de seringues est considéré comme un possible point de contact et un lien avec les services de santé adaptés aux besoins des personnes concernées.

Une recherche a montré que les injecteurs de drogues ont les chiffres les plus élevés concernant l’utilisation des nouveaux produits de synthèse (NPS) en Flandre.

Ce service d’échange de seringues en Flandre est organisé par des partenaires différents de ceux qui font de la réduction des risques en milieux festifs. Étant donné que ce partenaire a développé une connaissance et une expérience au sujet des NPS, et qu’ils sont les seuls en Flandre à être en contact avec ce public injecteur, il nous semblait important de l’associer au projet.

GIP OFDT (Groupement d’Intérêt Public – l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies), Paris.

Crée en 1993, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) est un groupement d’intérêt public. Il produit des informations provenant des sources différentes et scientifiquement validées sur les substances licites comme illicites. Il renseigne et documente de multiples questions dans le domaine des substances psychoactives et des dépendances.

Qui consomme quoi et comment? Quels produits? Quels dommages sanitaires et sociaux les usages occasionnent-ils? Quelles sont les opinions et les perceptions sur les drogues?

L’Observatoire appuie son action sur un collège scientifique, composé de représentants des principaux organismes producteurs de données ainsi que de personnalités nommées à titre personnel. Ces personnalités ont des compétences reconnues dans les domaines entrant dans les missions de l’OFDT.

L’Observatoire rassemble une équipe constituée autour de spécialistes et de chercheurs issus de différentes disciplines : démographie, économie, épidémiologie, sociologie, statistique…

L’OFDT joue aujourd’hui un rôle incontournable dans le recueil, l’analyse, la synthèse et la valorisation des connaissances. Il permet ainsi aux pouvoirs publics de mieux anticiper les évolutions et les éclaire dans leurs prises décision. Les informations produites sont également mises à la disposition des professionnels et des citoyens.

L’OFDT est l’un des vingt-sept relais nationaux (Etats membres, Norvège, Commission européenne) de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT). La participation de l’OFDT permet d’apporter des connaissances nouvelles sur les pratiques spécifiques liées aux consommations de drogues licites et illicites avec l’utilisation de l’internet. Leur positionnement dans le domaine, reconnu à l’échelle européenne, sera un atout pour analyser les résultats obtenus par le projet. Ils seront un appui scientifique de qualité qui permettra le rayonnement du projet à l’échelle européenne.